• Pourquoi réalisons-nous cette étude ? +

    Certains couples sont confrontés à des évènements de vie exceptionnellement difficiles et la capacité des conjoints à se soutenir mutuellement pendant ces épreuves est primordiale pour leur bien-être. Devoir faire face à la maladie de son enfant est sans contredit une situation difficile et nombreux sont les défis rencontrés par les familles touchées. À ce jour, toutefois, très peu d’études se sont penchées sur la réalité conjugale des parents confrontés au cancer de leur enfant. Nous souhaitons donc mieux comprendre la façon dont les conjoints gèrent ce type de situations et quels en sont les impacts sur leur bien-être individuel et conjugal.

  • Quel est le but de l’étude ? +

    Comprendre les facteurs individuels et conjugaux qui contribuent à l’adaptation et au bien-être des couples confrontés au cancer chez leur enfant, ainsi que l’impact de la maladie sur la vie conjugale.

  • Qui peut participer ? +

    • Les parents d’un enfant recevant des traitements pour le cancer présentement ou ayant suivi de tels traitements au cours des 2 dernières années.
    • L’enfant doit être âgé de moins de 18 ans et habiter chez ses parents.
    • Les deux partenaires doivent participer à l’étude.
  • Qu’est-ce que la participation à l’étude implique ? +

    • Trois séances d’évaluation espacées sur une période de 4 mois (maintenant, dans 2 mois et dans 4 mois).
    • Chaque séance (30 à 60 min par séance) implique de compléter un questionnaire en ligne (plateforme web sécurisée) portant sur différents aspects du fonctionnement individuel et conjugal, ainsi que sur l’impact de la maladie de l’enfant sur la relation de couple.
    • Le couple reçoit une indemnisation de 20$ pour chaque séance d’évaluation complétée, pour un total de 60$ par couple.
  • 1

Comment obtenir plus d’information ?

Courriel : info@etudeducouple.ca

Téléphone
Montréal: (514) 343-6111 poste 54060
Cette étude a été approuvée par le comité d’éthique de l’Université de Montréal. Elle est financée par l’organisme subventionnaire fédéral CRSH (Conseil de recherches en sciences humaines).